Le siège de Google à Paris perquisitionné

le
1
Voiture de police devant le siège parisien de Google, perquisitionné mardi dans le cadre d'une enquête ouverte pour fraude fiscale aggravée.  
Voiture de police devant le siège parisien de Google, perquisitionné mardi dans le cadre d'une enquête ouverte pour fraude fiscale aggravée.  

Nouvel épisode dans le feuilleton judiciaire de Google. Le siège parisien du géant d'Internet, condamné en mars par la Cnil

à une amende de 100 000 euros, a été perquisitionné mardi dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte pour fraude fiscale aggravée. L'information, révélée par Le Parisien, a été confirmée dans l'après-midi par le parquet financier.

Les locaux, situés dans le 9e arrondissement, ont reçu la visite, aux alentours de cinq heures du matin, d'« une centaine de fonctionnaires du fisc et de la brigade de répression de la grande délinquance financière », selon Le Parisien. En début d'après-midi, les enquêteurs étaient toujours sur place accompagnés de cinq magistrats du parquet national financier. Ils sont chargés de mener les investigations.

Google assure « coopérer pleinement » avec le parquet

Les magistrats du parquet national financier sont assistés pour cette opération de 25 experts en informatique. « Ces perquisitions interviennent dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte le 16 juin 2015 portant sur des faits de fraude fiscale aggravée et de blanchiment en bande organisée de fraude fiscale aggravée, à la suite d'une plainte de l'administration fiscale française », selon un communiqué du parquet.

Contacté par Le Point, un porte-parole de Google a déclaré dans la foulée :...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • soulamer le mardi 24 mai 2016 à 20:38

    le racket du privé continue