Le shutdown nuit à la crédibilité des États-Unis

le
1
Il n'aura pas fallu longtemps pour que la paralysie budgétaire américaine réactive des interrogations sur l'image des États-Unis et leur perception à l'étranger.

La fermeture des administrations américaines, faute de budget, est-elle de nature à entacher la «crédibilité» de la principale puissance mondiale? À cette question, le secrétaire à la Défense, Chuck Hagel, a répondu sur le mode alarmiste, estimant mardi que le shutdown «entache de façon significative la crédibilité des États-Unis vis-à-vis de ses alliés». Cela «affecte nos missions dans le monde, cela affecte nos alliés qui s'interrogent sur notre engagement», a dit le patron du Pentagone, en visite à Séoul. D'où leur résonance particulière: la Corée du Sud héberge quelque 30.000 GI's et compte sur les États-Unis pour assurer sa sécurité face à la Corée du Nord. Chuck Hagel s'est d'ailleurs voulu rassurant en affirmant que la «mission de maintenir la sécurité des États-Unis» sera préservée, d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bearnhar le mercredi 2 oct 2013 à 13:09

    Au moins eux, lorsqu'ils dépensent de trop, ils essaient d'arreter, pas comme nous.Il nous faudrait le meme système ici qu'on rigole.