Le shutdown de 1995 a laissé un goût amer

le
0
Le chômage technique de 800.000 fonctionnaires américains, faute d'accord sur le budget fédéral, rappelle celui de l'hiver 1995-1996 sous la présidence de Bill Clinton.

Des centaines de touristes incrédules devant les portes fermées des grands musées de Washington, la fermeture du Grand Canyon en Arizona pour la première fois depuis 1861, le chômage technique de 800.000 fonctionnaires fédéraux... L'Amérique se remémore aujourd'hui ces expériences qui remontent à dix-sept ans. En novembre 1995, pour cinq jours, puis en janvier 1996 pour vingt et un jours, une dispute virulente entre les républicains du Congrès et le président Bill Clinton avait déjà dégénéré en suspension partielle du fonctionnement de l'État fédéral.

En 1995, Newt Gingrich, représentant républicain de Géorgie, orchestrait le mouvement de révolte à la Chambre des représentants. Son «contrat» pour sauver l'Amérique du déclin et de la dette, précurseur du programme du Tea Party, avait ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant