Le "shadow banking" porte la croisance des actifs financiers-BCE

le
0

FRANCFORT, 29 octobre (Reuters) - Les prêteurs non bancaires comme les fonds d'investissement ont joué un rôle moteur dans la croissance des actifs financiers au sein de la zone euro, les établissements de crédit traditionnels se concentrant sur l'allègement de leur bilan après la crise financière de 2008, montre un rapport publié jeudi par la Banque centrale européenne (BCE). "Au cours des dernières années, la croissance des actifs financiers au sein de la zone euro est principalement venue des entités financières non bancaires, le total des actifs bancaires ayant retrouvé ses niveaux de 2008", écrit la BCE dans son Rapport sur les structures financières. Le "shadow banking", qui recouvre les activités de financement d'acteurs non bancaires comme les fonds monétaires et les fonds d'investissement notamment, détenait 23.000 milliards d'euros d'actifs financiers de la zone euro à la fin de l'année dernière, soit 38% du total. Cette proportion était de 33% en 2009. La part des établissements de crédit est passée de 55% à 48% sur la même période. "Le secteur du shadow banking est une source de financement de plus en plus importante pour l'économie de la zone euro", écrit la BCE dans ce rapport. Le rapport de la BCE sur les structures financières (en anglais) : http://bit.ly/1jTzYNF (Francesco Canepa, Marc Joanny pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant