Le sexe est plutôt bon pour le c?ur

le
0
L'association des cardiologues américains vient de préciser les risques et les bénéfices liés à l'activité sexuelle, notamment pour les cardiaques.

Mourir en faisant l'amour n'a rien de réjouissant. D'un autre côté, l'activité sexuelle est une composante importante du bien-être de chacun, que l'on ait ou non une maladie cardiovasculaire. Ces constats largement partagés expliquent que les nouvelles recommandations de l'association américaine des cardiologues (American Heart Association) n'oublient personne. Pas même ceux qui n'ont pas de problème cardiaque!

Ainsi, les spécialistes des c½urs et des vaisseaux insistent-ils sur deux points essentiels lorsque l'on évoque les risques d'infarctus liés à l'activité sexuelle. Premièrement, il s'agit d'une activité physique, qui comme tout sport, accroît le risque d'accident cardiaque au moment où on la pratique. Un risque qui redescend habituellement à son niveau de base en deux heures environ. Deuxièmement, la pratique régulière d'une activité physique (sexe ou autre) réduit le risque d'accident cardiaque. Avec ces deux théorèmes de base de la physiologie ca

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant