Le Sénégal a son premier tabletcafé

le
0
Le Sénégal a son premier tabletcafé
Le Sénégal a son premier tabletcafé

L'an dernier, Médoune Seck tenait un cybercafé avec des ordinateurs fixes à la Médina, quartier populaire de Dakar. Avec l'aide de Google, il les a remplacés par des tablettes, lançant fin mai le premier "tabletcafé du monde" selon le géant de l'Internet."Le premier cybercafé équipé de tablettes, Tablette Café", est-il écrit sur l'enseigne, dans la grouillante Rue 41 de la Médina où les trottoirs sont de véritables lieux de vie: un menuisier s'active ici, là, une femme lave son linge sous le regard d'une brebis, d'autres femmes tiennent un restaurant de fortune, des enfants jouent et se chamaillent.Médoune Seck, homme svelte de 33 ans, a grandi dans ce quartier. Et c'est dans cette rue qu'il a ouvert il y a six ans "Equinoxe", le cybercafé ayant cédé la place au tabletcafé et à ses murs repeints de couleurs chaudes."C'est le premier tabletcafé du monde, un cybercafé qui fonctionne avec des tablettes. Nous nous sommes associés" à son propriétaire pour le "tester", explique à l'AFP Tidiane Dème, responsable des activités de Google en Afrique francophone.Seck a acquis une quinzaine de tablettes mais ne s'est pas totalement débarrassé des ordinateurs fixes: trois trônent encore sur des boxes près d'un mur. Mais ils ne suscitent pas d'intérêt chez les clients, assis dans des canapés et fauteuils, occupés à manipuler les ardoises tactiles.Trois cabines avec des portes en bois pour les discussions par lien vidéo et un coin boutique de matériel électronique complètent le décor. Le tabletcafé fonctionne tous les jours, de 08H00 à minuit, au même tarif qu'avant: 300 FCFA (45 centimes d'euro) l'heure de connexion.Pourquoi abandonner les ordinateurs fixes? "Il faut savoir avancer. (...) "Les tablettes, ça va révolutionner l'Afrique, le Sénégal", répond-il.Plus faciles à utiliser qu'un ordinateur fixe, elles vont permettre au grand public d'accéder à internet, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant