Le Sénat va approuver le procès en destitution de Dilma Rousseff

le
0
VERS LA DESTITUTION DE DILMA ROUSSEFF
VERS LA DESTITUTION DE DILMA ROUSSEFF

BRASILIA (Reuters) - Une courte majorité de sénateurs brésiliens ont fait savoir qu'ils se prononceraient en faveur de l'ouverture d'un procès en destitution de la présidente Dilma Rousseff, accusée d'avoir maquillé les comptes publics pour faciliter sa réélection en 2014.

Au total, 41 sénateurs sur 80 ont prévenu qu'ils voteraient en faveur de l'ouverture de cette procédure. Si le scrutin se déroule comme prévu, la suspension de Dilma Rousseff prendra effet ce jeudi et le vice-président Michel Temer, membre du Parti du mouvement démocratique brésilien (PMDB), sera chargé d'assurer l'intérim.

Première femme élue à la tête de la première puissance économique d'Amérique latine, Dilma Rousseff, 68 ans, qui a dénoncé à de multiples reprises un "coup d'Etat", s'est montrée combative jusqu'au dernier moment.

Michel Temer devrait annoncer dès jeudi la composition de son gouvernement. L'un de ses alliés, le sénateur Romero Juca, a déclaré mercredi que les nouveaux ministres prêteraient serment dans la journée. Henrique Meirelles, ancien président de la banque centrale, devrait être nommé aux Finances, selon la presse.

Au terme de ce procès en destitution, d'une durée maximale de 180 jours, une majorité des deux tiers, soit 54 voix sur 80, sera nécessaire pour acter la destitution de Dilma Rousseff. Dans cette hypothèse, Michel Temer assurerait la présidence jusqu'à la fin de son mandat, le 31 décembre 2018.

(Anthony Boadle et Maria Carolina Marcello, Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux