Le Sénat lève l'immunité de Serge Dassault

le
0

«Je vais pouvoir démontrer ma totale innocence», affirme le sénateur de l'Essonne.

Le bureau du Sénat a levé, mercredi, l'immunité parlementaire de Serge Dassault, élu (UMP) de l'Essonne. Cette mesure était réclamée par deux juges parisiens qui instruisent une affaire présumée d'achat de votes à Corbeil-Essonnes, localité dont le parlementaire, industriel et par ailleurs propriétaire du Figaro, fut longtemps maire. Par deux fois, le bureau de la Haute Assemblée leur avait opposé un refus, à l'issue de votes à bulletins secrets. Mais lundi, M. Dassault lui-même avait demandé que ses collègues lèvent son immunité.

Mercredi, les quatorze élus de gauche (socialistes, communistes et Verts) du bureau ont cependant voté en faveur de la demande des juges à main levée, les douze sénateurs d'opposition «refusant de participer au vote», selon le président (PS), Jean-Pierre Bel. «Nous nous sommes opposés au vote à main levée, a expliqué Jean-Claude Carle, vic...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant