Le Sénat entérine la suppression de l'apprentissage dès 14 ans

le
4
Le Sénat entérine la suppression de l'apprentissage dès 14 ans
Le Sénat entérine la suppression de l'apprentissage dès 14 ans

Après l'Assemblée nationale, le Sénat a abrogé vendredi à son tour une disposition, votée en 2011, qui autorisait l'apprentissage pour les jeunes de 14 ans.

Cette mesure de la loi Cherpion, du nom de son promoteur, le député UMP Gérard Cherpion, ouvrait un dispositif des métiers en alternance (Dima) à des jeunes de moins de 15 ans. Pour le gouvernement, cet apprentissage précoce empêche les élèves d'acquérir le socle de compétences auquel tout jeune a droit et les assigne prématurément à une filière.

Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon a répondu à Ségolène Royal qui avait déploré la décision. «La présidente de la région Poitou-Charentes craignait que nous abrogions les dispositifs existant pour les élèves de 15 ans, ce n'est pas le cas», a-t-il lancé à l'occasion d'un autre article consacré au renforcement du collège unique. «Attention aux confusions, nous cherchons à structurer une offre de stage avec les entreprises, le stage et l'élévation du niveau de scolarité doivent aller de pair. Les élèves ont besoin de travail scolaire», a-t-il affirmé.

Fin de l'alternance au collège

Le projet de loi maintient la possibilité d'enseignements complémentaires pouvant préparer à une formation professionnelle mais la restreint à la dernière des quatre années de collèges au lieu des dernières années comme actuellement. Il supprime les classes préparatoires rattachées à un établissement de formation professionnelle comme les centres de formation des apprentis (CFA). Le texte met également fin aux dispositifs d'alternance pendant les deux dernières années de collège. «Le collège est en souffrance. Nous devons le réformer non en excluant ceux qui s'y sentent mal mais en le transformant pour qu'ils s'y sentent bien», a dit M. Peillon.

Le gouvernement a toutefois fait voter un amendement par le Sénat prévoyant la possibilité de stages pour les deux dernières années des...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jbayart2 le vendredi 24 mai 2013 à 18:55

    N IMPORTE QUOIIL VAUT MIEUX UN JEUNE OCCUPE EN APPRENTISSAGE QU UN DELINQUANTLA HONTE A NOS ELUSOU VONT ILS MENER LE PAYS????

  • pichou59 le vendredi 24 mai 2013 à 18:22

    cela devient du n'importe quoi - cette assemblée de profiteurs devrait fixer une limite d'âge - cela devient une garderie??????

  • manx750 le vendredi 24 mai 2013 à 18:10

    Excellent eidée; les trafiquans des banlieues vont pouvoir s'occuper de nouveau de l'appentissage des ados en formation accélérée ! Valls avec Rachid !

  • M1531771 le vendredi 24 mai 2013 à 18:01

    Allé hop, on continue, on détricote, on détricote, à part cela, ils ne savent rien faire d'autre dans ce gouvernement ! Une belle bande de pauvres types quand même !