Le Sénat adopte le projet de budget de la Sécu après l'avoir droitisé

le
0

Le Sénat, à majorité de droite, a adopté mardi le dernier budget de la Sécurité sociale du quinquennat, après l'avoir profondément modifié, au grand dam de la gauche, et contesté le redressement des comptes vanté par le gouvernement.

La version réécrite du projet de loi de la sécurité sociale (PLFSS) a été adoptée par 182 voix (LR et UDI-UC) et 148 contre (l'ensemble de la gauche)

Une commission mixte paritaire est à présent chargée de trouver un accord entre les deux chambres. En cas d'échec, probable, l'Assemblée nationale, où la gauche est majoritaire, aura le dernier mot.

Observant que "le gouvernement entendait prouver, au terme du quinquennat, qu'il avait rétabli les comptes que le précédent gouvernement aurait laissé filer", le président de la commission des Affaires sociales Alain Milon (LR) a considéré que "ce mieux tient pourtant pour beaucoup à la réforme des retraites de 2010".

Pour Yves Daudigny (PS) au contraire, "l'évènement de ce PLFSS est le retour à l'équilibre du régime général en 2017, avec un déficit prévisionnel de 400 millions d'euros et une projection excédentaire de 2 milliards d'euros en 2018, une garantie de confiance pour nos concitoyens, de pérennité pour notre modèle social".

Le Sénat a par ailleurs pris plusieurs mesures symboliques, comme la suppression du tiers payant généralisé, dont la création a toujours été contestée par la droite. Elle devrait être rétablie à l'Assemblée nationale.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant