Le Sénat à majorité de droite rejette d'emblée le budget 2017

le
0

Le Sénat à majorité de droite a rejeté d'emblée le budget 2017 en adoptant, contre l'avis du gouvernement et malgré l'opposition de la gauche, une motion préalable selon laquelle il n'y a pas lieu de délibérer.

183 sénateurs, tous de droite, ont voté pour cette motion mise aux voix après la discussion générale et les interventions du ministre et du rapporteur général, et 51, de gauche, se sont exprimés contre. Les socialistes ont boycotté le scrutin.

Le projet de loi de finances (PLF) fera à présent l'objet d'une commission mixte paritaire entre les deux chambres vouée à l'échec et l'Assemblée nationale aura le dernier mot.

Qualifiant le PLF de "budget électoraliste qui impose une impasse de 25 milliards d'euros à la prochaine majorité", le rapporteur général de la commission des finances Albéric de Montgolfier (LR) l'a jugé "insincère"", tout en "désapprouvant ses orientations".

"En rendant copie blanche, le Sénat ne remplit pas sa mission constitutionnelle", lui a répondu le secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert. "Car la Constitution confie au Parlement et à lui seul le soin d'approuver la loi de finances".

"Prenez vos responsabilités", a-t-il ajouté à l'adresse de la droite. "Être responsable eût été d'inscrire dans une colonne les dépenses que vous vouliez inscrire pour l'État et, dans une autre, les recettes escomptées".

Mardi, pour protester contre la décision de leurs collègues de droite de refuser d'examiner en détail le budget 2017, les sénateurs PS avaient quitté spectaculairement l'hémicycle du Palais du Luxembourg.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant