Le secteur solaire entame un nouveau cycle de croissance

le
0

(NEWSManagers.com) - L'année 2016 pourrait être favorable à un renouveau du solaire. Le gérant spécialiste de l'énergie solaire, Pascal Rochat, créateur et CEO de Active Niche Funds, en est en tout cas convaincu. Créé en 2007, Niche Funds est une société de gestion suisse spécialisée dans les technologies propres, dont bien évidemment l'énergie solaire.

Récemment de passage à Paris, Pascal Rochat a estimé qu'il était peut-être temps de revenir sur le secteur solaire. Le secteur a digéré sa crise de jeunesse pour repartir sur des bases beaucoup plus saines. " Investir dans le solaire maintenant est totalement différent d'une exposition prise avant 2013" , souligne Pascal Rochat. Après de lourdes pertes entre la mi-2011 et la mi-2013, les meilleures sociétés ont retrouvé des couleurs et renoué avec les bénéfices en 2015. Autrement dit, dans un contexte où la lutte contre le changement climatique est devenue un enjeu mondial, comme l'a bien montré l'accord sur le climat conclu début décembre à Pairs à l'issue de la COP 21, l'année 2016 pourrait être un point d'entrée très favorable.

Et Pascal Rochat ne manque pas d'arguments. Outre le retour à meilleure fortune des principaux acteurs, le secteur bénéficie de perspectives très encourageantes. Les prix de vente des panneaux solaires se sont stabilisés et les coûts de production continuent de baisser, ce qui implique que les marges et la rentabilité augmentent. En outre, le secteur est proche de la sous-capacité si bien que toutes les sociétés veulent investir dans de nouvelles usines de production, ce qui augmentera mécaniquement les chiffres d'affaires et les bénéfices.

Tout cela dans un contexte où la demande est bien au rendez-vous. L'Agence Internationale de l'Energie, estime que le solaire, qui représente seulement 1,3% de la production mondiale d'électricité en 2015, devrait peser au moins 2% d'ici à 2020 pour constituer en 2050 la principale source d'électricité avec une part de 27%!

Active Solar, la stratégie d'Active Niche Funds dédiée à l'énergie solaire présentée comme " le premier fonds mondial en actions uniquement dédié à l'énergie solaire" , pourrait ainsi constituer le véhicule idéal pour un investissement de moyen à long terme. Lancé en septembre 2008, le fonds très concentré (23 lignes), qui affiche un encours d'environ 52 millions d'euros, a connu des moments difficiles depuis sa création, avec un recul de près de 71% en 2011 en pleine crise du secteur mais depuis 2013, la situation s'améliore. Le fonds termine 2015 sur un recul de 4% après des gains de 2,9% en 2014 et de plus de 150% en 2013. Après un été 2015 difficile, le fonds a pris 15% en décembre dernier en raison de l'accord de Paris mais aussi suite à une décision de l'administration américaine, à savoir une extension du crédit d'impôt de 30% pour tous les investissements solaires jusqu'en 2019.

Pascal Rochat observe que de nombreuses sociétés de gestion marquent leur intérêt pour le secteur et qu'un grand investisseur institutionnel a même décidé d'abandonner ses investissements dans les énergies fossiles pour se concentrer sur les énergies renouvelables...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant