Le secteur financier asiatique de plus en plus conscient du risque climatique

le
0

L’Asia Investor Group on Climate Change (AIGCC), qui regroupe notamment BlackRock, le plus important fond d’investissement au monde, publie ce mardi 6 septembre un rapport sur la prise en compte du changement climatique par le secteur financier en Asie. Au total, 36 banques, 30 investisseurs et 24 assureurs ont été interrogés.

Le rapport montre que 31% des institutions interrogées prennent en compte les risques liés aux changements climatiques dans leurs opérations de financement, avec 61% des banques se référant à des produits verts et 56% fournissant des données sur leur exposition. Plus d'un quart des banques limite certains financements en raison du changement climatique et 81% d’entre elles ont publié leur politique sur le prêt responsable.

Ce changement est particulièrement illustré par la Chine, où les banques ont pris des mesures pour restreindre le financement des industries hautement polluantes. Le pays est également leader dans l’émission d’obligations vertes (green bonds).

"Nous savons que, entre 2014 et 2035, 7 700 milliards de dollars d’investissement seront nécessaires pour développer les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique si le monde veut atteindre un réchauffement de 2°C d’ici la fin du siècle" explique Emma Troupeau, PDG du groupe d'investisseurs sur le changement climatique (Investor Group on Climate Change, IGCC).

"Le secteur de la finance est conscient de cette opportunité et s’y prépare. Bien qu'il reste encore beaucoup de travail, des progrès remarquables ont été réalisés ces trois dernières années. Il n’y a pas de doute qu’une grande transition est en marche".

Retrouvez cet article sur Novethic.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant