Le secteur du bâtiment tire le signal d'alarme

le
0
Artisans et entreprises du bâtiment font le même constat : déjà en baisse en 2012, leur activité va reculer de 3 à 3,5 % cette année. Avec, à la clé, des dizaines de milliers de suppressions d'emplois non délocalisables.

Ce n'est pas dans leurs habitudes. Mais, vu l'urgence, les patrons des entreprises du bâtiment ont décidé de descendre dans la rue pour crier leur inquiétude. Le 18 janvier, près de 10.000 artisans du secteur ont défilé en région à l'appel de la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment). Le 31 janvier, la FFB (Fédération française du bâtiment) organise une opération au titre explicite: «trop, c'est trop». Ses adhérents sont appelés à déposer des casques de chantier devant les préfectures. Des mouvements qui ont pour but de dénoncer la multiplication des mesures fiscales et réglementaires intervenue depuis quelques années (lire ci-dessous).

De fait, la situation est très grave dans le secteur. Avec un coc...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant