Le secteur des télécoms chute à l'ouverture, BOUYGUES et NUMERICABLE dévissent

le
0

(AOF) - Comme attendu, le secteur des télécoms est sous pression à la Bourse de Paris après l’échec du rapprochement entre Orange et Bouygues Telecom, un mariage qui aurait été créateur de valeur pour l’ensemble du secteur. Les plus touchés sont Numericable-SFR qui flanche de 23,2% à 28 euros et Bouygues, qui décroche de 15,16% à 29,46 euros. Iliad est également malmené, chutant de 14,21% à 191,55 euros tandis que Orange perd 5,28% à 14,58 euros. La consolidation aurait mis fin à la guerre des prix dans le secteur.

Selon Goldman Sachs, la création de valeur pour les 3 opérateurs se serait élevée entre 10 et 20 milliards d'euros.

Orange a déclaré que fort de sa dynamique, il poursuit l'exécution de son plan stratégique engagé en 2015 basé sur l'investissement dans les réseaux très haut débit et une expérience client " incomparable ". L'opérateur historique a par ailleurs maintenu l'ensemble de ses objectifs financiers.

Dans un marché où l'hypothèse d'une consolidation devient désormais durablement exclue, Bouygues Telecom précise qu'il poursuivra sa stratégie " stand alone " qui a permis d'ores et déjà un retour à la croissance du chiffre d'affaires et de l'Ebitda dès 2015. Bouygues reste convaincu que le marché des télécoms représente un potentiel de croissance important porté par le développement exponentiel des usages numériques et que Bouygues Telecom est particulièrement bien placé sur ce marché pour bénéficier de cette dynamique. Il souligne notamment qu'il continuera d'animer fortement le marché du Fixe.

Dans ce contexte, Bouygues a confirmé un objectif de marge d'Ebitda de Bouygues Telecom de 25% en 2017 et de 35% à plus long terme.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant