Le secrétaire général de l'OCDE appelle la BCE à agir davantage

le
2
ANGEL GURRIA DE L'OCDE APPELLE LA BCE À AGIR DAVANTAGE
ANGEL GURRIA DE L'OCDE APPELLE LA BCE À AGIR DAVANTAGE

BLED, Slovénie (Reuters) - La Banque centrale européenne doit commencer des rachats illimités d'obligations pour endiguer la crise de la zone euro, a estimé dimanche le secrétaire général de l'OCDE Angel Gurria.

"Le plus tôt sera le mieux", a déclaré Angel Gurria lors d'une conférence de presse en Slovénie.

Selon le chef de l'Organisation de coopération et de développement économiques, la BCE doit agir davantage car les fonds de sauvetage mis en place par les Européens depuis le début de la crise - FESF, MES - "ne suffisent pas, pas assez rapides, pas assez réactifs".

"C'est le système qui est en jeu, l'euro ne devrait pas être exposé à un risque", a ajouté Gurria.

Le Fonds européen de stabilité financière et son successeur, le Mécanisme européen de stabilité, destinés à financer les pays européens en difficulté, peuvent lever des fonds sur les marchés pour un montant limité.

Angel Gurria a dit "souhaiter et espérer" que le MES, entériné par le parlement allemand en juin, serait approuvé le 12 septembre par la Cour constitutionnelle de Karlsruhe. Un rejet pourrait signer la fin du MES.

Le secrétaire général de l'OCDE a également prédit que la zone euro sortirait intacte de la crise actuelle.

"Je suis convaincu que personne ne va quitter l'euro et que personne ne devrait quitter l'euro. Et je suis convaincu que plusieurs autres pays rejoindront l'euro dans le futur", a déclaré Angel Gurria.

Marja Novak; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8758563 le dimanche 2 sept 2012 à 12:37

    il y a certaines naïvetés qui sont totalement ahurissantes ou alors c'est de la manip et là je n'y crois pas

  • M8743521 le dimanche 2 sept 2012 à 10:55

    "l'euro ne devrait pas étre exposé à un risque"nous dit l'OCDE...sauf que c'est l'euro qui est responsable de la situation actuelle...en empéchant tout ajustement des monnaies européennes les unes par rapport aux autres.Vouloir injectr de nouveaux euros pour racheter des dettes nationales revient à vouloir éteindre un incendie avec une pompe à essence

Partenaires Taux