Le secrétaire américain à la Défense tente de rassurer la Géorgie

le
0

TBILISSI, 7 septembre (Reuters) - Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel s'est rendu dimanche à Tbilissi où il a promis un renforcement de l'assistance à la Géorgie qui observe avec inquiétude les développements de la crise en Ukraine. Un bref conflit armé avait opposé pendant cinq jours la Géorgie et la Russie en 2008, Moscou affirmant intervenir pour protéger les habitants de deux provinces séparatistes, l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie. La visite de Hagel à Tbilissi, après le sommet de l'Otan qui s'est tenu jeudi et vendredi au Pays de Galles, apparaît comme un signe de plus sur la voie d'une éventuelle intégration de la Géorgie au sein de l'Alliance. "Les actions menées ici et en Ukraine par la Russie posent un défi à long terme que les Etats-Unis prennent très au sérieux", a commenté Chuck Hagel après des entretiens avec son homologue géorgien. "Mais les actes du président (Vladimir) Poutine ont conduit les Etats-Unis et nos amis en Europe, y compris la Géorgie, à se rapprocher", a-t-il ajouté. Ces déclarations interviennent alors qu'un cessez-le-feu précaire règne en Ukraine. Irakli Alassania, le ministre géorgien de la Défense, s'est montré peu optimiste sur cette trêve estimant que la crise ukrainienne n'était qu'un prolongement de la guerre de 2008. L'ancienne république soviétique a vu son partenariat renforcé avec l'Alliance atlantique lors du sommet de Newport. Des mesures prévoient la construction d'un centre d'entraînement militaire en Géorgie, une amélioration de la mise en commun de renseignements et des exercices militaires conjoints supplémentaires. (Phil Stewart; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant