Le "secret des affaires" retiré de la loi Macron-Sces

le
2
RETRAIT DU "SECRET DES AFFAIRES" DE LA LOI MACRON
RETRAIT DU "SECRET DES AFFAIRES" DE LA LOI MACRON

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a décidé de retirer l'instauration d'un "secret des affaires" du projet de loi sur la croissance porté par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, a-t-on appris vendredi de source gouvernementale.

Interrogée sur le retrait de cette mesure polémique, qui suscitait l'inquiétude chez les journalistes, une source gouvernementale a indiqué: "C'est ce qui a été décidé hier soir."

L'information a été confirmée par une source proche du groupe PS à l'Assemblée nationale.

"Il faut retravailler le sujet", a dit cette source à Reuters.

Selon Le Monde, qui a révélé l'information, la décision, prise à l'issue de discussions entre François Hollande et Emmanuel Macron, doit être officialisée ce vendredi.

"Devant la polémique grandissante, le président de la République a jugé qu'il n'était 'ni opportun, ni judicieux' de maintenir le projet tel quel", écrit Le Monde, citant un de ses proches.

Des dizaines de sociétés de journalistes, agences de presse et sociétés de production ont dénoncé cette semaine une "nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme" créée par amendement dans ce texte.

Emmanuel Macron avait promis jeudi d'amender son projet de loi et confirmé qu'un futur texte protégerait les sources journalistiques.

Vendredi matin, le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale Bruno Le Roux a dit souhaiter le retrait de cette mesure, afin qu'elle soit examinée dans un autre texte, conjointement avec la protection des sources.

(Julien Ponthus, avec Emile Picy, édité par Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8404021 le vendredi 30 jan 2015 à 12:23

    Le secret des affaires est de la responsabilité des entreprises. J'étais dans une entreprise Francaise avant d'etre dans une entreprise Américaine. Dans la premiere, on ne savait pas ce que voulais dire sécurité des données ou gestion des accès, un stagiaire chinois pouvait repartir au pays avec tout dans une clée usb. Dans la 2eme c'est la paranoia... Tu peux pas aller au toilettes sans badger... Les Français ont des années de retard mais ce qui nous sauve c'est qu'il n'y a plus rien à voler...

  • groundze le vendredi 30 jan 2015 à 11:35

    peut être mais on a mis 4 mois à faire comprendre aux journalistes que le tiers payant généralisé était un danger immense pour la santé, et surtout un piège à C pour les patients. Complices ou lourdingues ?et Là en quelques jours ils se sont mobilisés et les politiques ont pliés. c'est merveilleux de constater comment ils se bougent quand ça les concerne.un docteur ou un notaire ou un corporatiste quelconque