Le seconde vie de Rolando

le
0
Le seconde vie de Rolando
Le seconde vie de Rolando

Contre Caen, Marseille a dû attendre les dernières minutes et une tête rageuse de Rolando pour s'imposer. Depuis l'arrivée de Rudi Garcia, le Portugais revit au point d'en devenir un de ses meilleurs soldats.


Son sourire n'est pas le plus séduisant du monde, mais il est peut-être le plus sincère à ce moment précis. Il ne reste plus que dix minutes à jouer et Rolando court dans tous les sens, la bouche grande ouverte, poursuivi par Bafé Gomis. Pendant ce temps-là, Rudi Garcia fait rebondir sa mèche sur le banc marseillais et Frank McCourt savoure enfin le premier but de l'OM qu'il a la chance de voir depuis les tribunes. Sur un centre de son capitaine, le Portugais vient de délivrer les Marseillais d'une tête victorieuse contre le Stade Malherbe de Caen. Un joli cadeau pour l'anniversaire de son fils, et surtout le symbole d'une belle revanche. Mis au placard par Franck Passi qui cherchait à tout prix à le virer, Rolando est en pleine résurrection depuis l'arrivée de Rudi Garcia. Et ce n'est pas la première fois qu'il revient de nulle part à Marseille.

" Passi m'a dit que c'était mieux de chercher autre chose "


Cette saison, sous la direction de Frank Passi, Rolando ne foule les pelouses de Ligue 1 que sept petites minutes, contre Angers, le temps de concéder l'égalisation. En conférence de presse, le désormais ex-entraîneur de l'OM ne prend même pas la peine de masquer sa non-confiance en lui. " Je pouvais aligner qui je voulais, même des joueurs de CFA. Pourquoi Rolando plus qu'un autre ? ", rétorque-t-il sèchement à Guingamp, après la contre-performance de la défense marseillaise le 21 août. En fait, cela fait très longtemps que le Biterrois ne compte pas sur le Portugais. Depuis sa nomination le 19 avril, en fait. "En mai, je suis parti en vacances et je pensais aller au bout de mes deux ans de contrat. Quand j'ai repris l'entraînement, il m'a parlé. Il devait faire des choix techniques, je ne rentrais pas dedans. Rien de personnel. Il m'a dit que c'était mieux de chercher autre chose", expliquait récemment Rolando à L'Équipe. Sauf que le défenseur est bien resté au mercato estival, faute de propositions, et doit se contenter du banc de touche, en attendant la prochaine fenêtre de sortie. Mais ça, c'était

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant