Le Scostaud d'Angers tient tête à Paris

le
0
Le Scostaud d'Angers tient tête à Paris
Le Scostaud d'Angers tient tête à Paris

Angers a joué le coup à fond, mais parfois mal pour tomber un PSG aimant trop les poteaux et Butelle pour embarquer les trois points du Maine et Loire.

SCO Angers 0-0 Paris Saint Germain


Ils ont été valeureux les Angevins. Ils n'ont pas battu Paris pour la première fois de la saison, mais au moins, ils ont pris un point et ont bien fait douter le champion en titre. Le SCO a tout donné et aurait peut-être même pu s'imposer, mais l'expérience et la justesse ont cruellement manqué pour terminer les occasions. De son côté, le PSG a tenté, dominé, mais en vain. Les Parisiens sont tombés sur un bon gardien et une équipe soudée qui n'aurait laissé filer des points pour rien au monde, dans son stade Jean Bouin complètement surchauffé. Un point amplement mérité pour les deux équipes.

Une bande de poteaux


Les Angevins sortis du vestiaire pleins de bonnes intentions se font rapidement calmer. Paris prend le contrôle du ballon d'entrée et récite sa poésie comme un bon élève de CE2. Il ne faut que quatre minutes pour que la première occasion pointe le bout de son nez. À vingt-cinq mètres, Matuidi décale bien Maxwell qui centre en retrait, mais Di Maria rate complètement sa reprise qui est déviée. Sur le corner, Cavani coupe au premier et tape le poteau, on se dit que ça va être long pour les promus. La machine est en marche et quelques minutes plus tard, Butelle écarte bien une frappe de Serge Aurier. Puis Angers se réveille. Un peu, créant quelques espaces, comme quand Gilles Sunu négocie mal une contre-attaque à trois contre un en donnant son ballon trop tôt. Le PSG perd les pédales, mais ça ne dure que quelques minutes. À la demi-heure de jeu, Cavani, du milieu de terrain, déclenche une passe laser pour Di Maria parti côté droit. L'Argentin, excentré, a le temps de repiquer au point de penalty pour frapper, mais cette fois, c'est l'autre poteau de Butelle qui sauve le SCO. Du coup, Angers se réveille. Vraiment. Sorties de ballons propres et intensité dans les duels, ils ont peut-être trouvé la recette pour faire trembler le grand Paris. Sauf que ça manque de justesse technique. Les centres ne sont pas terribles, les choix non plus et les dernières gestes peu précis, ce qui empêche vraiment Angers de créer le danger. Tout le monde rentre au vestiaire avec un score nul et vierge, grâce ou à cause de Ludovic Butelle et sa bande de poteaux.
[H2…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant