Le scénario alternatif de la Bundesliga

le
0

Dans une réalité alternative, le Bayern n'a pas battu Dortmund lors de la dixième journée. Un véritable tournant dans la saison de Bundesliga, entraînant des changements plus ou moins radicaux.

1er novembre 2014. Après quatre défaites consécutives, Dortmund, 16e, a l'occasion de relever la tête en s'imposant face au Bayern, déjà tranquillement en tête. Fidèle à ses principes, le Bayern domine, mais Marco Reus claque une tête à la réception d'un super centre d'Aubameyang. Les Bavarois ne s'estiment pas pour autant battus, dans le sillage d'un Arjen Robben intenable, sauf que la défense des Schwarzgelben tient bon. Alors Pep Guardiola décide de lancer Franck Ribéry, de retour de blessure. Le Français est à l'origine d'une des actions les plus dangereuses du match, une frappe de Lewandowski après un relais d'Arjen. Le Polonais n'a pas eu les nerfs (ou le cœur ?) et a tiré dans les bras de Weidenfeller. Francky aurait aussi pu obtenir un penalty en fin de match, un peu trop câliné par Subotić. Avec cette victoire, Dortmund sort de la zone rouge, alors que le Bayern voit Wolfsburg revenir à un point. Dans la foulée, si le FCB se reprend face à l'Eintracht, plus rien ne sera jamais pareil. La passation de pouvoir entre les Bavarois et les Loups a ainsi lieu juste avant la trêve, lors de la dix-septième journée. Sur sa pelouse, Mayence arrache un nul bien mérité, gardé à flot par Karius. De son côté, Wolfsburg se défait dans la douleur de Cologne, grâce au deuxième but de la saison de Nicklas Bendtner, titulaire en l'absence de Ivica Olić. Gladbach complète le podium, suivi par Leverkusen et Dortmund. L'autre grosse surprise, c'est l'avant-dernière place de Schalke, malgré le remplacement de Jens Keller par Zdeněk Zeman.

Wolfsburg champion d'automne


Le mercato hivernal est l'occasion de quelques ajustements. Schalke met la main sur Kevin Kampl, énergique ailier de Salzburg. Le Bayern, déjà dos au mur, avec des rumeurs de clash entre Guardiola et les jardiniers du club, accusés de mal tondre la pelouse et de provoquer des blessures, va chercher Florian Thauvin, sur recommandation de Franck Ribéry. Dortmund, enfin au complet depuis des lustres, bien aidé il est vrai par la non-sélection de Marco Reus en Nationalmannschaft jusqu'à nouvel ordre, ne change rien. Le vrai coup de poker est à mettre au crédit des Loups, qui envoient un Ivica Olić revanchard au Herta Berlin, pour laisser la pointe à Bendtner. Une grande idée. Dès la reprise des opérations, le Danois aligne les buts, toujours servi par un Kevin De Bruyne plus rouge que jamais. Alors qu'il vient d'inscrire…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant