Le scandale des enfants "jetables"

le
1
Aux États-Unis, des sites internet proposent à des familles en quête d'enfants adoptifs de reprendre la garde d'enfants abandonnés. Une sorte de marché noir de mineurs s'est instauré, dénonce le documentaire de Sophie Przychodny (image tirée de son film).
Aux États-Unis, des sites internet proposent à des familles en quête d'enfants adoptifs de reprendre la garde d'enfants abandonnés. Une sorte de marché noir de mineurs s'est instauré, dénonce le documentaire de Sophie Przychodny (image tirée de son film).

Choisir des enfants sur catalogue ? Cela fait des années que des organismes proposent des bambins à l'adoption sur des prospectus ou des sites internet. À Topton, en Pennsylvanie (États-Unis), une association a poussé le bouchon un peu plus loin en organisant des défilés de mode au cours desquels des adolescents sont présentés, sur tapis rouge, à des parents en quête de progéniture.

La scène qui ouvre le film de Sophie Przychodny, produit par Babel Doc et intitulé Enfants jetables, a de quoi choquer. Car elle donne le sentiment que des adultes font leur marché dans ce qui est présenté par la journaliste comme une véritable « foire aux enfants ». Consacré au « rehoming », terme que nous pourrions traduire par « réadoption », le documentaire, diffusé mardi soir sur France 5, a bouleversé des centaines de milliers de téléspectateurs. Il est possible de le voir en « replay » pendant quelques jours en allant sur le site de la chaîne.

L'incroyable « business » de la réadoption

Le « rehoming » vise à trouver un nouveau foyer à des gamins abandonnés par leurs parents ou placés dans des services sociaux en raison de maltraitances. Certains de ces mineurs, adoptés une première fois puis délaissés par leurs parents adoptifs parfois pour simple « incompatibilité d'humeur », ont le sentiment d'être traités comme des marchandises. « On m'a renvoyée par la poste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 8 mois

    On applaudi à la chute du modèle familial traditionel à grand coup de mariage gay, GPA et PMA, pour ensuire se lamenter sur ses conséquences. Faut assumer.