Le scandale des écoutes s'étend en Grande-Bretagne 

le
0
Une trentaine de médias auraient eu recours à des pratiques d'espionnage illicites.?

Avec le début des vacances parlementaires, la pression politique s'est quelque peu relâchée sur le premier ministre britannique, David Cameron, au lendemain d'une session extraordinaire à la Chambre des communes où il avait dû répondre à pas moins de 136 questions. Mais l'enquête sur les écoutes illégales orchestrées par la presse, en particulier les journaux du groupe Murdoch, s'est au contraire intensifiée jeudi. Scotland Yard a annoncé l'affectation de quinze policiers en renfort de l'équipe chargée des investigations, la portant à 60 personnes. Et le soupçon s'est étendu à d'autres médias.

Selon un rapport du Bureau du commissaire à l'information datant de 2006, remis en juin dernier à la police «à sa demande», «300 journalistes appartenant à 31 publications différentes ont sollicité en 4000 occasions des détectives privés pour leur demander des informations confidentielles, pour la plupart obtenues illégalement», d'après la BBC. Les tabloïds ayan...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant