Le scandale des caisses «non enregistreuses»

le
38
Le scandale des caisses «non enregistreuses»
Le scandale des caisses «non enregistreuses»

Alerte aux caisses enregistreuses! En France, dans le secteur de la vente au détail, les caisses des commerçants permettraient de faire discrètement disparaître pas moins de? 30% des recettes en espèces! Cet incroyable tour de passe-passe priverait chaque année le fisc d'environ 10 Mds?, selon un récent rapport d'Acédise (la principale association de constructeurs et d'éditeurs de systèmes d'encaissement), que « le Parisien »- « Aujourd'hui en France » a pu consulter.

Hôtels, cafés, restaurants, mais aussi magasins d'alimentation, boutiques d'habillement, pharmacies, salons de coiffure, etc. Tous les types de petits commerçants sont concernés. A Bercy, qui a fait de la lutte contre ce type de fraudes une priorité (lire encadré), on confirme l'ampleur du phénomène, tout en soulignant que les fameux « 10 milliards » d'Acédise se situeraient « dans la fourchette haute des estimations de fraude ».

Favoriser le travail au noir

A quoi correspond ce gouffre financier? D'abord, aux espèces soustraites par les commerçants qui « échappent ainsi à la TVA et à l'impôt sur les sociétés », détaillent les auteurs du rapport. Une partie de ces sommes sert ensuite à rémunérer des salariés « au black » (notamment dans les hôtels-cafés-restaurants et le commerce alimentaire). Les patrons évitent alors de payer des charges sociales; les salariés concernés échappent à l'impôt sur le revenu. En clair, comme le déplorent les auteurs du rapport : « L'argent au noir génère du travail au noir. »

Officiellement, les caisses enregistreuses modernes sont censées être inviolables. Dans les faits, pourtant, rien de plus simple que de les manipuler à l'aide de logiciels illégaux de « suppression électronique des ventes », faciles à se procurer sous le manteau pour un petit millier d'euros. Ces programmes, les « zappers » ou « camoufleurs de ventes », logés sur une clé USB ou un CD ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le vendredi 7 fév 2014 à 10:00

    Bonjour knbskin ! Une statistique m'intéresserait particulièrement, mais à mon avis elle n'existe pas. Combien d'enseignants ont eu un contrôle fiscal, avec redressement à la clé et mise en examen pour travail au noir. J'en connais des dizaines et des dizaines qui font bénéficier de leur "savoir" en toute illégalité et immunité... J'aime bien les questions "poil à gratter"...

  • knbskin le vendredi 7 fév 2014 à 06:26

    Bonjour janaliz :) La réponse est clairement "NON" ... :-D

  • janaliz le vendredi 7 fév 2014 à 06:25

    Question : les enseignants donnant des "leçons particulières" ont-ils des caisses enregistreuses ?......

  • nebraska le mercredi 29 jan 2014 à 12:02

    Et les chauffeurs de Taxi ??? Ils ne prennent que la CB peut-être ???? Et nos politicards qui adorent se déplacer avec des valises, c'est pour y entreposer leur CB peut-être ???Moins d'impots et moins de charges = plus de civisme !!!

  • sergela3 le mardi 28 jan 2014 à 17:01

    ils ont bien raison quand on voit le nombre de faillites si on leur enlevait cette possibilité ce serait une vraie hécatombe!!au moins tout le monde y trouve son compte pour Bercy on s'en tape ils mettent tellement de monde sur la paille "sauf eux"la résistance fiscale est en marche et tant pis pour les assistés!!

  • Fraise41 le mardi 28 jan 2014 à 13:45

    les cafés disparaissent un peu partout, si la fiscalité les étouffent, c'est la fin d'un monde.

  • fquiroga le mardi 28 jan 2014 à 08:50

    Sans blague???? Le commerce vendant "cash" ferait du noir??????

  • goldora8 le dimanche 26 jan 2014 à 14:00

    Er3dw oui les politiciens sont des hommes comme les autres citoyens, commerçants ou profession libérale ... Avares et cupides.

  • goldora8 le dimanche 26 jan 2014 à 13:54

    ^^ ça existe depuis des années ... On découvre bizarrement qu.une bonne partie des commerçants fraudent (coiffeurs ...) qu'une partie des entrepreneurs confondent la caisse de l'entreprise et leur portefeuille, que les indépendants (taxis, avocats ...) ramassent des enveloppes de liquide etc ... Quelle farce !!!

  • n00b1 le samedi 25 jan 2014 à 21:14

    J'adore quand les politiques pointent du doigt un problème alors qu'un autre est bien plus important ??? L'évasion fiscale / paradis fiscaux représente probablement 20 à 100 fois plus ??? Mais focalisons nous plutot sur un problème moins important )C'est un peu comme se focaliser pour soigner un rhume quand on a un cancer ... tout est question de priorité quoi.