Le scandale de l'Euribor va éclater

le
0
Selon le Wall Street Journal , la Commission européenne s'apprête à accuser plusieurs banques de s'être entendues pour manipuler les taux interbancaires européens.

Un taux peut en cacher un autre. Idem pour les scandales. Après la mise en cause de banques, Barclays en tête, pour avoir manipulé le Libor, le taux de référence du marché interbancaire établi à Londres, l'enquête semble en passe de déboucher sur l'Euribor, son équivalent en Europe continentale. Selon le Wall Street Journal, la Commission européenne, qui a lancé ses investigations en octobre 2011, s'apprête, en effet, à «accuser plusieurs banques de tentative de connivence dans la fixation de l'Euribor».

Entre la mi-2005 et la mi-2008, des traders indélicats se seraient entendus pour demander à leurs collègues à la trésorerie de soumettre un taux plus haut ou plus bas, histoire de mieux valoriser leurs positions. Face à cela, Bruxelles s'interroge à la fois sur l'existence d'une fraud...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant