Le sanglant retour d'al-Qaida en Irak

le
0
Galvanisés par le drame syrien, les terroristes annoncent une nouvelle campagne de violences contre le pouvoir à Bagdad, dominé par les chiites.

Attaque simultanée contre deux prisons la semaine dernière, sanglants attentats, simultanés encore, lundi: en repli ces dernières années, al-Qaida en Irak (AQI) retrouve une inquiétante capacité d'action. Si la mouvance terroriste n'a pas encore regagné son effectif de 2006 (12.000 membres), ses récents succès lui permettent de recruter de nouveaux militants pour repasser la barre du millier de combattants aguerris, selon les experts.

«Les terroristes cherchent à organiser des journées de terreur sur l'ensemble de l'Irak pour tuer une centaine de personnes à chaque fois, avec le souci d'une simultanéité dans la détonation de leurs bombes», observe un diplomate à Bagdad. Lundi soir, dix-sept voitures piégées ont explosé, dont huit dans la capitale, tuant au total plus de 60 personnes. Une semaine auparavant, à l'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant