Le sang froid de Boston impressionne la Chine

le
0
Touchés par le destin d'une jeune étudiante de Shenyang qui figure au nombre des trois morts de l'attentat de Boston, les Chinois sont aussi sensibles au sens de la solidarité des Américains se portant aussitôt au secours des victimes alors que tout risque n'était pas écarté.

Correspondant à Pékin

La Chine, pour une fois, se sent touchée au c½ur par un drame qui frappe l'Amérique au plus profond d'elle-même. Par un vilain coup du destin, une Chinoise figure parmi les trois morts de l'attentat de Boston. La malheureuse jeune fille étudiait à l'Université de Boston. Lu Lingzi était originaire de Shenyang, dans le nord-est du pays. Son nom ne devait pas être divulgué, mais la presse chinoise l'a finalement publié. Son micro-blog Weibo, figé à la journée de lundi, a reçu des dizaines de milliers d'hommages et de condoléances. Une de ses amies, étudiante chinoise elle aussi, a été sérieusement blessée.

La Chine se désole pour cette vie br...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant