Le salut de Virgin Megastore passe par un repreneur

le
0
INFO LE FIGARO - Chargé d'évaluer les chances de survie de l'enseigne, le cabinet Mazars estime que l'entreprise amputée d'un tiers de ses magasins, comme l'imagine la direction actuelle, ne serait pas viable.

Pas d'a­ve­nir pour Virgin Megastore sans repreneur. C'est en tout cas l'opinion du cabinet Mazars, qui a fait une «étude de faisabilité» pour déterminer les chances de survie du distributeur, en redressement judiciaire depuis mi-janvier. Ce rapport, réalisé à la demande de l'administrateur judiciaire, Me Gérard Philippot, sera présenté aux salariés réunis en comité d'entreprise extraordinaire ce mercredi. Or, selon nos informations, le cabinet estime que même un Virgin avec un tiers de magasins en moins, tel que la direction actuelle l'imagine, ne serait pas viable.

Christine Mondollot, président du directoire de Virgin Megastore, avait en effet estimé en juin dernier, qu'il fallait «dans les deux ans» céder ou réduire la surface de deux tiers d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant