Le salon Patrimonia ne connaît pas la crise

le
0
(NEWSManagers.com) - Toujours plus ! La manifestation dédiée aux conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) qui se déroule à Lyon les 29 et 30 septembre va accueillir 220 partenaires exposants, soit 30 de plus que l'année dernière. " Nous n'avons subi aucune défection en dépit de la crise" , se félicite Jean-Marc Bourmault, directeur des partenariats. " Ce qui démontre la prise de conscience des intervenants de la nécessité de passer un message auprès des congressistes." Ces derniers - ils étaitent 5 527 l'an dernier - devraient également être en hausse sensible. De l'ordre de 20 % selon l'organisateur de la manifestation, en attendant les chiffres officiels.
Dans le détail, les exposants à Patrimonia se divisent peu ou prou en acteurs financiers ? représentant environ 40 % de la totalité -, immobiliers ? 19 % environ de l'ensemble ? assureurs (16 %), plateformes bancaires (5 %) , ou sociétés d'optimisation fiscale (2,5 %), etc. Parmi eux, les " nouveaux" sont pour l'essentiel issus du monde de la finance et de l'immobilier. Pas de grands établissements dans la première catégorie, mais plutôt des petites sociétés de gestion comme GSD Gestion ou Montbleu Finance ayant un réel intérêt à être présentes auprès des CGPI. A noter cependant, toujours du côté des " nouveaux" du millésime 2011, la présence d'un acteur anglo-saxon important, Morgan Stanley.

Ce succès n'est pas sans poser quelques problèmes pratiques pour les responsables du salon qui, compte tenu du nombre d'exposants, ont recherché de la place disponible. Les stands réservés à la presse ont été déplacés vers l'accueil, et deux buvettes ont été supprimées. " Patrimonia a trouvé sa place et se positionne comme l'événement de la rentrée" , conclut Jean-Marc Bourmault.


A charge pour les différents acteurs présents à la manifestation d'orienter des CGPI qui, après une année 2009 particulièrement éprouvante, marquaient un certain optimisme l'an dernier quant au développement de leurs affaires. Cette année, ils risquent à nouveau de faire grise mine. On notera que bien qu'élaborées en début d'année, les quatre conférences plénières qui auront lieu durant les deux jours s'insèrent parfaitement dans l'actualité (*). Avec les 55 ateliers dont l'objectif est de balayer toutes les thématiques patrimoniales, elles devraient donc être largement suivies par une profession en mal de réponses sur les évolutions des marchés et de l'économie mondiale.


(*) Jeudi 29 septembre :

" Les marchés financiers sous pression : entre crises politiques et réglementations plus contraignantes"

" Immobilier : la pierre angulaire du patrimoine"

Vendredi 30 septembre:

" La fiscalité et la régulation en plein débat"

" Peut-on croire à un renouveau économique de la zone euro ?'

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant