Le salaire minimum est jugé trop élevé en Grèce

le
0
Matthias Mors, représentant de la Commission européenne dans la troïka, estime que le niveau actuel du salaire minimum grec est une entrave à la création d'emplois.

Les créanciers internationaux de la Grèce accentuent leur pression. Matthias Mors, représentant de la Commission européenne, souligne ce jeudi dans un entretien au journal grec Kathimérini que «le salaire minimum en Grèce est supérieur à celui des pays membres de l'Union européenne ayant le même niveau de vie». A 751,39 euros par mois, selon le quotidien, le salaire minimum grec dépasse ainsi celui de l'Espagne (748 euros, d'après les données 2011 d'Eurostat), du Portugal (566 euros) et des pays de l'Est comme la Pologne (347 euros), la Hongrie (293 euros) ou la République Tchèque (329 euros). Le salaire minimum grec s'élevait encore à 877 euros en 2006, selon les dernières données d'Eurostat sur la Grèce.

Matthias Mors estime que ce décalage est une entrave à la création d'emplois et à la compétitivité des entreprises grecques. Il appelle les partenaires sociaux à considérer la question sous cet angle. «Nous voulons que la Grèce trouve le niveau (de s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant