Le salaire du DG de Sanofi et l'entrée de Kron animent l'AG

le
2
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANIMÉE POUR SANOFI
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANIMÉE POUR SANOFI

PARIS (Reuters) - Sanofi a vécu lundi une assemblée générale animée par les interventions relatives à la rémunération de son directeur général Christopher Viehbacher et à l'entrée de Patrick Kron, le PDG d'Alstom, au sein de son conseil d'administration.

L'année passée, Christopher Viehbacher a perçu un salaire fixe de 1,26 million d'euros, complété par une rémunération variable de 1,70 million qui lui sera versée en 2014.

"Vous vous engraissez sur le dos des salariés", a critiqué un salarié actionnaire de Sanofi alors que les différentes restructurations engagées par Christopher Viehbacher ont conduit, selon des syndicalistes, à la suppressions de plusieurs centaines d'emplois ces dernières années.

Dans la salle, un actionnaire a jugé "indécent" un niveau de rémunération que Christopher Viehbacher a laissé à Serge Weinberg, le président du conseil d'administration de Sanofi, le soin de commenter.

Celui-ci a fait valoir que la rémunération de Christopher Viehbacher était en phase avec celle de ses homologues étrangers et qu'elle se situait même "dans le dernier quartile des dirigeants de groupes pharmaceutiques dans le monde".

La candidature de Patrick Kron au conseil d'administration de Sanofi a également fait l'objet de critiques de la part des actionnaires.

"Patrick Kron aura-t-il le temps de se pencher sur des dossiers aussi compliqués que ceux de la pharmacie alors qu'il doit assurer la survie de sa société ?", a demandé un actionnaire.

Les activités d'énergie du groupe français font l'objet de deux offres, l'une émanant de l'américain General Electric, et l'autre de l'allemand Siemens.

"Il est clair qu'il sera difficile pour Patrick Kron d'être disponible dans les prochaines semaines (...) mais dans quelques mois il sera un excellent administrateur de Sanofi", a répondu Serge Weinberg.

Au final, la résolution relative à la rémunération de Christopher Viehbacher a été approuvée à hauteur de 94,44% et celle concernant la nomination de Patrick Kron à raison de 97,72%.

(Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • UTPierre le lundi 5 mai 2014 à 22:22

    C'est sur, il vaudrait mieux des conseils d'administrations de gens incompetents payes au SMIC... Ensuite on ferait appel a l'Etat pour tout nationaliser, et on donnerait a chacun selon ses besoins, et pas ses moyens. Vu des US, la France est le dernier pays communiste de la planete. On se marre. On voit les resultats, c'est brillant.

  • M638341 le lundi 5 mai 2014 à 19:37

    JE TE TIENS? TU ME TIENS PAR LA BARBICHETTE..... ETC