Le salaire de base a augmenté de 0,5% au 1er trimestre

le
4
HAUSSE DE 0,5% DU SALAIRE DE BASE AU 1ER TRIMESTRE
HAUSSE DE 0,5% DU SALAIRE DE BASE AU 1ER TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - Le salaire mensuel de base des salariés français a augmenté de 0,5% au premier trimestre 2015, soit 1,3% sur un an, selon les chiffres définitifs publiés vendredi par la Dares (direction des études et des statistiques du ministère du Travail).

L'indice des prix à la consommation (hors tabac) ayant augmenté de 0,3% sur le trimestre et reculé de 0,1% entre mars 2015 et mars 2014, les salaires en euros constants ont augmenté de 1,4% sur un an (hors agriculture et emplois publics).

Ils ont progressé de 1,5% dans l'industrie, de 1,3% dans le tertiaire et de 1,2% dans la construction.

Au premier trimestre, la hausse du salaire mensuel de base a été de 0,6% dans l'industrie et de 0,5% dans la construction et dans le tertiaire.

La hausse a été de 0,5% pour les ouvriers, les employés et les professions intermédiaires et de 0,6% pour les cadres.

Sur un an, le salaire mensuel de base des cadres a augmenté de 1,4% (1,5% en euros constants), celui des professions intermédiaires de 1,3% (1,4%) et celui des employés et des ouvriers de 1,2% (1,3%).

L'indice du salaire horaire de base des ouvriers et des employés a quant à lui augmenté de 0,5% au premier trimestre, dans la même proportion quel que soit le secteur, soit 1,2% sur un an.

Sur un an, la hausse est de 1,3% dans l'industrie, 1,2% dans le tertiaire et 1,1% dans la construction.

Toujours selon la Dares, 84,1% des salariés des entreprises de dix salariés ou plus (hors agriculture et emplois publics) travaillaient à temps complet au 31 mars et 15,9% à temps partiel.

Au premier trimestre, 7,5% des salariés étaient titulaires d'un contrat à durée déterminée (CDD) : 8,8% des salariés des entreprises de 10 à 19 salariés et 6,4% de ceux des entreprises de 500 salariés ou plus.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Marine Pennetier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 le vendredi 19 juin 2015 à 10:18

    Sur l'ensemble de la période de versement estimée, les retraites de la fonction publique représentent aujourd'hui un engagement total variant, selon le taux d'actualisation, de 1200 à 1400 milliards€. Autrement dit, l'Etat s'est engagé à verser à ses fonctionnaires une somme équivalent à 70% de la dette publique au titre des pensions.

  • M1945416 le vendredi 19 juin 2015 à 10:18

    Dans ce tableau apocalyptique, d'autres données font froid dans le dos. A l'horizon 2050, par exemple, selon le taux d'actualisation, le besoin en financement du système de retraites publiques devraient osciller entre 62 et 68 milliards€. Un effort colossal à consentir pour une population très limitée.

  • M1945416 le vendredi 19 juin 2015 à 10:18

    voilà ce qui est impressionnant : Autre chiffre choc: 30% de la dérive des dépenses de l'Etat depuis 2006 sont dus aux retraites des fonctionnaires. Sur les 26 milliards (1,3 point de PIB!) d'augmentation des dépenses de l'Etat, 8 milliards ont servi à financer le système de retraites du public. Cette augmentation a été totalement financée par la dette.

  • cresus57 le vendredi 19 juin 2015 à 10:12

    0,5 % en un trimestre ?! C'est impressionnant, c'est la même chose que l'augmentation du point d'indice de la fonction publique... en 6 ans.