Le salafisme en France, une présence faible mais croissante

le
1
FOCUS - Soupçonné d'être derrière la manifestation de samedi devant l'ambassade des États-Unis, ce mouvement, majoritairement apolitique et non violent, ne concerne en France qu'un nombre restreint d'individus.
• Le salafisme, une école fondamentaliste de l'islam sunnite

Le salafisme est un mouvement fondamentaliste qui prône un retour à l'Islam originel à travers une lecture stricte et littérale du Coran et de la sunna (faits et gestes du Prophète Mahomet). Face à un monde musulman perçu comme décadent, les salafistes cherchent à restaurer une foi authentique, en revenant à la religion des salaf (ancêtres pieux). Imitant par exemple leur habillement, ils portent une longue barbe, une calotte et un qamîs (djellaba). Les femmes peuvent quant à elles porter différents types de voile, dont le niqâb, qui ne laisse découverts que les yeux.

• Trois courants rivaux

Il existe trois formes de salafisme. Le premier, de loin le plus important, est «quiétiste» ou traditionaliste. Proche des autorités religieuses saoudiennes, ce salafisme prédicatif, socialement conservateur, se fonde sur la formation religieuse. Son objectif étant de réislamiser les sociétés par le bas en poussan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le lundi 17 sept 2012 à 18:38

    Avec les socialistes le salafisme est en terrain conquis, Harlem Désir, Belkasem,Aubry et autres seront là pour les aider .