Le rythme des créations d'emplois fléchit en décembre aux USA

le
0
LÉGER FLÉCHISSEMENT DU RYTHME DES CRÉATIONS D'EMPLOIS EN DÉCEMBRE AUX ÉTATS-UNIS
LÉGER FLÉCHISSEMENT DU RYTHME DES CRÉATIONS D'EMPLOIS EN DÉCEMBRE AUX ÉTATS-UNIS

par Jason Lange

WASHINGTON (Reuters) - Le rythme des créations d'emplois aux Etats-Unis a fléchi en décembre, même si le nombre de nouveaux postes a été légèrement supérieur aux attentes, montrent les statistiques officielles publiées vendredi qui traduisent la fragilité de la reprise économique.

Le département du Travail a recensé 155.000 créations d'emplois non-agricoles le mois dernier, alors que les économistes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à 150.000.

Le chiffre de novembre a de son côté été révisé à 161.000, contre 146.000 en première estimation.

Les créations de postes se sont réparties en décembre entre tous les secteurs d'activité, de l'industrie au bâtiment ou à la santé.

Cela conforte les prévisions selon lesquelles l'économie américaine devrait croître d'environ 2% cette année, un chiffre insuffisant pour faire baisser de manière spectaculaire le taux de chômage ou pour inciter la Réserve fédérale à modifier sa politique monétaire.

"Ce n'est pas une économie en pleine expansion, mais elle est en croissance", avait souligné Jim O'Sullivan, économiste chez High Frequency Economics, avant la publication de la statistique.

Le taux de chômage est resté stable en décembre à 7,8%, le chiffre de novembre ayant été révisé à la hausse d'un dixième de point (7,7% en première estimation) en raison, selon le département du Travail, d'un ajustement des variables saisonnières.

LA MENACE DES COUPES BUDGÉTAIRES

La plupart des économistes s'attendent à ce que la croissance de l'économie américaine soit limitée cette année par les hausses d'impôts ainsi que par la faiblesse des dépenses des ménages et des entreprises, qui essaient toujours de réduire le poids de leur endettement.

Les chiffres publiés vendredi traduisent cependant une réelle amélioration du marché du travail, d'autant que les analystes s'attendaient à ce que le chiffre des créations d'emplois de novembre soir révisé à la baisse en raison du passage dévastateur de l'ouragan Sandy fin octobre.

Il n'en a rien été, le département du Travail ayant même ajouté 15.000 postes à sa première estimation.

Le cabinet de conseil ADP a de son côté fait état jeudi de 215.000 créations d'emplois dans le secteur privé en décembre, contre un consensus de 133.000. (voir )

"Il y a des signes que la croissance de l'emploi s'est améliorée", estime Paul Dales, économiste chez Capital Economics à Londres.

Le marché du travail américain reste toutefois sous la menace de coupes budgétaires qui pourraient s'appliquer dès le mois mars, notamment dans les secteurs de l'armée et de l'éducation, à l'issue des négociations au Congrès sur la réduction de la dette.

Cette baisse des dépenses publiques devait initialement s'appliquer dès le mois de janvier, mais le compromis conclu entre la Maison blanche et les élus républicains pour éviter le "mur budgétaire" a offert un sursis à l'économie américaine.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant