Le rythme cardiaque comme mot de passe

le
0
Un nouveau système biométrique a vu le jour: l'actvité du c?ur peut désormais dévérouiller des mots de passe informatiques et des objets du quotidien. » Ces technologies au service de la santé

En 2009, les passeports biométriques avaient déjà donné l'opportunité d'entrer dans un sas à la manière d'un James Bond, grâce aux empreintes digitales et au scan de l'iris. L'entreprise canadienne Biomin a décidé de repousser ces avancées d'un cran en élaborant un nouveau bracelet biométrique : c'est désormais l'activité électrique du c½ur qui sera utilisée pour déverrouiller les mots de passe qui freinent le rythme du quotidien. Le bracelet «Nymi», présenté en juin, devrait être commercialisé d'ici un an au Canada.

Chaque personne a une activité cardiaque unique: la forme, la taille, la position et le rythme du c½ur sont autant de données qui varient selon les individus. Par conséquent, le c½ur constitue l'un des systèmes d'authentification les...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant