Le russe Gazprom se défend de violer la concurrence européenne

le
0
Le russe Gazprom dément enfreindre les lois anticoncurrentielles de l'Union européenne, a précisé mercredi la compagnie russe de gaz. Son communiqué intervient au lendemain des inspections surprises, menées par la Commission européenne dans plusieurs locaux de l'entreprise, de ses filiales et de ses clients en Europe centrale et orientale. Les inspecteurs européens enquêtaient justement sur d'éventuelles violations des règles de la concurrence. De son côté, Gazprom rappelle son engagement en faveur de la libéralisation du marché et regrette de ne pas avoir été informée plus tôt des suspicions dont elle faisait l'objet. Le premier producteur mondial de gaz affirme être ouvert au dialogue avec les membres de l'Union européenne et la Commission européenne, tout en se réservant la possibilité de recourir à des moyens juridiques pour faire valoir ses droits.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant