Le rugby oui, la corrida non !

le
1
Le rugby oui, la corrida non !
Le rugby oui, la corrida non !

Ce dimanche 2 juin, à l'appel de l'association de protection animale L214, une manifestation d'opposition à la corrida se tiendra sur la commune de Captieux en Gironde (33). Cette mobilisation fait suite à l'organisation d'une feria autour d'un tournoi de rugby le samedi et d'une corrida le dimanche. La corrida mettra en scène la mise à mort de 6 jeunes taureaux par des matadors amateurs.

Il faut savoir que le droit reconnaît actuellement que ces actes s'apparentent à des sévices graves ou à des actes de cruauté mais autorisent ces mises à mort en raison de leur caractère traditionnel.

L'article 521-1 du code pénal stipule :

" Le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. "

L'alinéa 7 de cet article accorde une dérogation aux corridas : " Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. Elles ne sont pas non plus applicables aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie. "

Si la corrida peut apporter des plaisirs aux acteurs et spectateurs du spectacle, peut-elle justifier la souffrance et la mise à mort violente d'animaux ?

" Il est aujourd'hui reconnu que les animaux tels que les bovins sont sensibles à la

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mjjmimi le jeudi 30 mai 2013 à 17:32

    Ces assoces me font suer. Leurs adhérents sont lancés dans une quête angoissée de qui aura la plus belle posture (celle 'du danseur' dont parlait Kundera)Ce sont des névrosés.