Le Royaume-Uni veut que l'Onu vote une trêve immédiate au Yémen

le
0
    NATIONS UNIES, 14 octobre (Reuters) - Le Royaume-Uni a 
annoncé vendredi son intention de présenter au Conseil de 
sécurité des Nations unies un projet de résolution appelant à un 
cessez-le-feu immédiat au Yémen et à une reprise des 
négociations de paix. 
    Une première tentative des 15 membres du Conseil de sécurité 
pour adopter cette semaine par consensus une déclaration 
condamnant la frappe aérienne qui a fait 140 morts samedi 
dernier a échoué. 
    "Malheureusement, la déclaration concernant le Yémen est 
morte", a déclaré à la presse l'ambassadeur du Royaume-Uni 
auprès des Nations unies, Matthew Rycroft. 
    "A la place, nous avons décidé de présenter un projet de 
résolution sur le Yémen au Conseil de sécurité appelant à une 
cessation immédiate des hostilités et à une reprise du processus 
politique", a ajouté l'ambassadeur. 
    Ce projet sera présenté aux membres du Conseil de sécurité 
dans les jours à venir, a-t-il précisé. 
    Une coalition de pays arabes sunnites dirigée par l'Arabie 
saoudite bombarde le Yémen depuis mars 2015. Ces frappes 
aériennes visent les rebelles houthis alignés sur l'Iran chiite 
qui se sont emparés de la capitale, Sanaa, en septembre 2014. 
    La coalition arabe veut rétablir le président yéménite 
Abd-Rabbou Mansour Hadi qui a dû fuir en exil. Les Houthis sont 
pour leur part alliés au prédécesseur du président Hadi, Ali 
Abdallah Saleh. 
    Les combats se sont intensifiés au Yémen depuis l'échec, en 
août, des discussions de paix qui se tenaient au Koweït sous 
l'égide de l'Onu.  
    La tension s'est encore accrue après la frappe aérienne de 
samedi, attribuée à l'aviation saoudienne, qui a touché une 
veillée mortuaire à laquelle assistait de hautes personnalités 
yéménites et qui a fait 140 morts. 
    Par ailleurs, l'armée américaine a tiré jeudi des missiles 
de croisière sur trois radars de la côte du Yémen dans des zones 
contrôlées par les Houthis après des attaques au missile - 
manquées - sur un destroyer de la Marine américaine dimanche et 
mercredi. Quelques heures après ces tirs, l'Iran a annoncé 
l'envoi de deux navires de guerre dans le golfe d'Aden. 
  
 
 (Michelle Nichols; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant