Le Royaume-Uni investit dans les batteries automobiles

le
0
    LONDRES, 11 avril (Reuters) - La Grande-Bretagne a annoncé 
mardi vouloir investir plusieurs millions de livres pour aider 
au développement des batteries destinées aux véhicules 
électriques, en contribuant notamment à la construction de la 
deuxième plus grande usine du pays qui leur sera dédiée. 
    Williams Advanced Engineering, la branche haute technologie 
de l'écurie de Formule Williams, a reçu des fonds de l'Advanced 
Propulsion Centre (APC) et fabriquera des batteries pour des 
constructeurs de voitures de luxe comme Aston Martin. 
    "Ce projet permettra de développer des systèmes de batterie 
pour pallier les manques importants dans les chaînes 
d'approvisionnement au Royaume-Uni, a déclaré Jon Beasley, 
directeur de la Technologie et des Projets de l'APC. 
    Les constructeurs automobiles sont engagés dans une course 
aux véhicules propres et à l'amélioration de la durée de charge 
des batteries afin de répondre à la demande des clients et de 
satisfaire aux objectifs de qualité d'air, mais se heurtent à 
des capacités de production insuffisantes en Grande-Bretagne. 
    Nissan  7201.T  produit des batteries et sa petite voiture 
électrique Leaf à son usine de Sunderland, dans le nord de 
l'Angleterre, mais d'autres constructeurs, y compris 
l'emblématique Jaguar Land Rover  TAMO.NS , ont opté pour une 
production hors de la Grande-Bretagne. 
    L'APC a également annoncé le lancement d'un autre projet, 
cette fois un partenariat avec la division sport mécanique de 
BMW  BMWG.DE  et l'Université de Warwick dédié à la production 
de batteries plus puissantes en Grande-Bretagne. 
    La marque Mini de BMW devrait décider cette année si elle 
construit ou non son premier modèle électrique dans son usine 
d'Oxford. 
    Williams a précisé que le projet commencerait en 2018, mais 
a refusé de dire le montant des fonds qu'il avait reçu ou celui 
de l'investissement total. 
    Le ministre britannique des entreprises a dit avoir alloué 
plus de 100 millions de livres au développement de multiples 
projets, dont un avec le constructeur américain Ford et l'autre 
avec Jaguar Land Rover. 
     
 
 (Costas Pitas; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service 
français, édité par Véronique Tision) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant