Le Royaume-Uni gardera un accès au marché unique, dit Boris Johnson

le
0
    LONDRES, 27 juin (Reuters) - Le Royaume-Uni continuera à 
avoir accès au marché unique européen, estime le partisan du 
Brexit et ex-maire de Londres Boris Johnson, dans un article 
publié dimanche dans le Telegraph. 
    Johnson explique que la Grande-Bretagne peut désormais bâtir 
une relation fondée sur le libre échange et un partenariat 
"économique" avec l'Europe, plutôt que de faire partie d'un 
système politique fédéral, ajoutant que des accords commerciaux 
pourront être conclus avec les économies en croissance hors de 
l'UE. 
    "Le libre échange, ainsi que l'accès au marché unique, 
continuera", écrit-il dans une rubrique régulière qu'il tient 
dans le quotidien, réaffirmant qu'il n'y a pas de raison de 
hâter la séparation du Royaume-Uni de l'Union européenne. 
    "L'économie est en de bonnes mains", poursuit-il. "La 
plupart des personnes raisonnables se rendent compte que le 
gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a fait un 
travail superbe, et maintenant que le référendum est fini, il 
sera en mesure de continuer son travail sans être en première 
ligne politiquement." 
    Mark Carney avait mis en garde les partisans du Brexit 
contre les conséquences économiques d'une sortie de l'Union. 
    Boris Johnson dit en outre ne détecter aucun "appétit 
véritable" pour un nouveau référendum sur l'indépendance de 
l'Ecosse, en dépit des déclarations en faveur d'un nouveau 
scrutin de la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon.  
    Cette dernière a déclaré qu'il était de sa responsabilité de 
négocier avec l'Union européenne afin de protéger les intérêts 
de l'Ecosse après le Brexit décidé par les électeurs 
britanniques.   
 
 (Kylie MacLellan; Julie Carriat pour le service français, édité 
par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant