Le Royaume-Uni échappe à la paralysie

le
0
Environ un quart des fonctionnaires se sont mis en grève au Royaume-Uni pour protester contre la réforme de leur retraite. Les écoles et les hôpitaux sont touchés mais les perturbations sont moindres que prévu.

Décrite par les syndicats commeune mobilisation inédite depuis «l'hiver du mécontentement» de 1979, elle n'est pourtant pas parvenue à paralyser le Royaume-Uni, estime le Daily Telegraph. D'après le gouvernement britannique, seul un quart de ses fonctionnaires se sont mis en grève mercredi pour protester contre la réforme de leur retraite. Soit 135.000 salariés. «C'est un pétard mouillé» a ironisé le premier ministre David Cameron. Vingt-neuf centrales appelaient mercredi à débrayer. Elles n'ont pas encore donné de chiffres de participation mais elles espéraient mobiliser jusqu'à deux millions de salariés du secteur public contre le rallongement de l'âge de départ à la retraite porté à 66 ans en 2020 et l'augmentation des cotisations.

Ecoles, hôpitaux, services municipaux, douanes, tribunaux, centre impôts, musées ont été touchés maisles perturbations ont beaucoup varié selon les secteurs. En Angleterre, seuls 13% des établissements scolaires fonction

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant