Le Roux : «Nous avons à tirer les leçons des échecs électoraux»

le
0
Le patron des députés socialistes indique que son groupe analysera, lors d'une réunion en présence de Jean-Marc Ayrault le 23 juillet, «cette première année de réformes et d'élections partielles».

LE FIGARO. - Le patron des députés radicaux de gauche, Roger-Gérard Schwartzenberg, a qualifié mardi les textes sur la transparence de «poujadisme d'État». Que lui répondez-vous?

Bruno LE ROUX. - Les radicaux de gauche sont un parti frère, avec lequel nous avons vocation à faire cause commune à toutes les élections. Mais nous pouvons avoir des divergences. Les lois sur la transparence auraient pu être votées avant l'affaire Cahuzac parce que la question de la relation des citoyens avec leurs élus est posée depuis longtemps. Sur le fond, je considère que le patrimoine d'un élu n'est pas un élément du débat politique mais il me semble utile de comparer dans le temps les évolutions de patrimoine de ceux qui exercent un mandat p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant