Le Roux, Cohn-Bendit et BHL sur la liste noire de Poutine

le , mis à jour à 23:12
6
Le Roux, Cohn-Bendit et BHL sur la liste noire de Poutine
Le Roux, Cohn-Bendit et BHL sur la liste noire de Poutine

L'intellectuel Bernard-Henri Levy, l'écologiste franco-allemand Daniel Cohn-Bendit, le chef de file des députés socialistes Bruno Le Roux et le président du Comité économique et social européen (CESE) Henri Malosse ne sont pas bienvenus en Russie. Comme 85 autres personnalités européennes, ils sont sur une liste noire que Moscou aurait établie en réponse aux sanctions européennes qui avaient suivi l'annexion de la Crimée en mars 2014 et le conflit dans l'est de l'Ukraine.

Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, avait révélé vendredi que la Russie avait remis jeudi à «plusieurs ambassades européennes une liste de personnes qui ne peuvent plus entrer sur le territoire russe», indiquant que trois de ses concitoyens étaient concernés. Moscou avait donné comme consigne de ne pas divulguer la liste.

«Très drôle», selon Daniel Cohn-Bendit

Daniel Cohn-Bendit a confié à l'agence Reuters qu'il «trouvait ça très drôle». «Ça correspond au régime poutinesque, ça aurait été vraiment triste que Poutine me considère comme son ami», a-t-il ajouté.

Avant même que la liste toute entière soit révélée (voir ci-dessous) (en France, c'est «Libération» qui l'a publiée en premier), plusieurs hommes politiques européens se sont dit fiers samedi de figurer sur une «liste noire» de la Russie. Ainsi le Français Henri Malosse,  président du Comité économique et social européen (CESE), avait tweeté :

Plutôt fier de figurer sur la liste des personnalités politiques 'non grata' en Russie .après la Chine #démocratie : http://t.co/UcGZSWUElX— Henri Malosse (@MalosseHenri) 29 Mai 2015

«Un club très honorable»

«Lorsque j'ai vu les autres noms (sur la liste), j'ai (aussitôt) pensé que je faisais partie d'un club très honorable», a déclaré l'ancien ministre tchèque des Affaires étrangères Karel Schwarzenberg, un aristocrate de 77 ans connu pour ses critiques de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le dimanche 31 mai 2015 à 22:17

    M3366 il serait temps de remettre votre montre à l'heure!

  • M3366730 le dimanche 31 mai 2015 à 19:55

    De tout façon ils n'iront jamais là bas et c'est drôle que des gens de gauche soient sur la liste noire d'un pays communiste !!

  • M1003883 le dimanche 31 mai 2015 à 11:06

    http://alawata-rebellion.blogspot.fr/

  • delapor4 le dimanche 31 mai 2015 à 01:49

    Ils sont pas sympas, on va devoir se les garder !

  • kurki le samedi 30 mai 2015 à 20:44

    Le choix a l'air très judicieux, mais pêche sans doute par défaut ...

  • pbenard6 le samedi 30 mai 2015 à 20:35

    normal, ils n'ont cessé de soutenir des juifs pilleurs de la russie