Le rôle de la Chine dans le marché des matières premières

le
0

Très gros importateur de fer ou encore de charbon, la Chine s'est imposée au fil des années comme un acteur incontournable du secteur des matières premières. Le point sur son rôle.

Un gros importateur de fer

Avec une croissance moyenne de 7,5 %, la Chine témoigne d'un développement impressionnant. Pour sa production industrielle, elle a notamment besoin de matières premières telles que le fer. La Chine importe 60 % des stocks de fer échangés à travers le monde. Elle s'impose donc comme un acteur clé sur ce secteur des matières premières et son volume d'importation influence indiscutablement le niveau des prix. Si elle venait à diminuer ses achats de fer, les prix baisseraient dans le même temps.

Acteur clé, pour le charbon et le pétrole

Le charbon est une autre matière première très importée par la Chine. Le niveau de ces importations a d'ailleurs connu des hausses fortes. Entre 2008 et 2009, la demande de charbon pour la Chine a grimpé de plus de 210 % ! Ce minerai est en effet essentiel pour satisfaire les besoins énergétiques du pays.

Les besoins de la Chine en pétrole sont également colossaux, le pays est en outre dépendant de la matière première étrangère. Mais à l'instar du charbon, du fer ou encore du cuivre, le niveau des cours reste lié à la demande chinoise.

Le climat, autre facteur essentiel

Si l'importance de la Chine n'est plus à démontrer, le secteur des matières premières reste aussi étroitement lié au climat. Ainsi, les grandes sécheresses de 2012 ont marqué la production de blé et café en Amérique du Sud et aux États-Unis, influant sur les prix.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant