Le rôle de Corchia compromet-il son avenir en Bleu ?.

le
0
Le rôle de Corchia compromet-il son avenir en Bleu ?.
Le rôle de Corchia compromet-il son avenir en Bleu ?.

Lille affronte Everton ce soir en Ligue Europa (19h). Si Sébastien Corchia est annoncé remplaçant, on ignore encore s'il rentrera dans la peau d'un milieu de terrain ou d'un défenseur. Si sa polyvalence offre une large palette de choix à René Girard depuis son arrivée à Lille, il se pourrait bien qu'elle soit aussi une entrave très sérieuse à l'apparition du joueur en équipe de France.

2009. Alors qu'il arbore un poulet Loué sur sa tunique du Mans, Sébastien Corchia rêve déjà d'un coq étoilé sur sa poitrine. Avec sa tête d'enfant sage, son air désinvolte et cet insouciant talent dans son couloir droit, le gamin promet sacrément et ne tarde pas à se faire un nom dans l'Hexagone. Défenseur latéral appliqué et puissant, le natif de Noisy-le-Sec dispose du parfait profil pour incarner l'avenir des Bleus dans le couloir droit. On l'imagine même en relève idéale de Thuram et Sagnol. Seulement voilà, après des passages répétés chez les Espoirs et des performances toujours plus intéressantes sous les maillots de Sochaux puis de Lille, Sébastien Corchia ne compte, à 23 ans, toujours pas de sélection en Equipe de France. Alors : anomalie ou simple logique ?
Une polyvalence à succès
Déjà, anomalie. Parce que Corchia n'est pas vraiment moins bon que les abonnés à son poste que sont Mathieu Debuchy ou Bacary Sagna. Son absence du monde bleu, le joueur ne la doit donc pas véritablement à un manque ou à une perte de niveau quelconque, mais peut-être finalement à l'évolution de son profil au cours des derniers mois. Avant le passage de Hervé Renard à Sochaux, Corchia était accroché à son poste de latéral droit. Mais les plans de jeu du coach sont tels qu'il voit en l'ancien Manceau un joueur à même d'être plus offensif et donc d'évoluer plus haut sur le terrain.

Un choix payant, puisque le joueur s'approprie son nouveau rôle avec une belle efficacité. Un renouveau qui a même comblé ses anciens partenaires doubistes. « J'aime beaucoup le repositionnement de Sebastien, avait déclaré Teddy Richert. Il est percutant, défend bien de par son poste de départ, participe à beaucoup d'actions, a une vraie qualité de centre. Il est buteur, passeur » Lors de la fin de son aventure sochalienne, le joueur de 23 ans aura donc plus fréquemment délaissé ses tâches défensives pour s'impliquer dans l'entrejeu doubiste, avec réussite encore une fois, et ce malgré la relégation finale du FCSM.
Un frein chez les Bleus
Passé l'échec franc-comtois, le joueur débarque à Lille où ses qualités au milieu de terrain n'ont évidemment pas échappé à l'oeil de René Girard. Son nouveau coach l'aligne plus fréquemment à droite de Balmont, mais pas que. Car dans son évolution, le joueur n'a pas délaissé ses qualités défensives. Loin de là. Parfois...





...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant