Le rôle crucial mais discret des forces spéciales en Libye

le
0
INFOGRAPHIE - Des officiers français et britanniques ont longuement préparé la bataille de Tripoli, dans le Djebel Nefoussa.

 

 

Après avoir armé et conseillé les rebelles, après avoir orienté les frappes aériennes au plus fort de la guerre, les forces spéciales françaises et britanniques se sont-elles lancées à la poursuite du colonel Kadhafi à Tripoli? C'est ce que sous-entend le quotidien britannique The Daily Telegraph en affirmant que des membres des SAS (Special Air Service), qui ont joué «un rôle clé dans la coordination de la bataille de Tripoli», ont désormais reçu pour instruction de se concentrer sur la traque du Guide libyen et de ses fils. Camouflées en habits civils et en tenues locales, ces forces seraient équipées des mêmes armes que les troupes d'opposition libyennes. Et, selon le ministre britannique de la Défense, Liam Fox, l'Otan contribue à cette recherche en fournissant «des renseignements et des équipements de reconnaissance», notamment des avions.

La présence de forces spéciales occidentales en Libye est à la fois un secret de Polichinelle et une üi>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant