Le roi Salman verrouille la succession, nomme son fils à la Défense

le
0

RYAD, 23 janvier (Reuters) - Tout juste monté sur le trône d'Arabie saoudite, le roi Salman a entrepris vendredi de verrouiller la succession à long terme à la tête de la monarchie en désignant son neveu Mohamed bin Nayef comme second prince héritier. Le prince Mohamed, qui conserve le portefeuille de ministre de l'Intérieur, est second dans l'ordre de succession derrière le prince Moukrine, selon un décret royal lu à la télévision d'Etat. Proche des Etats-Unis, applaudi par les alliés occidentaux de l'Arabie saoudite pour son action contre Al Qaïda entre 2003 et 2006, à l'époque où il dirigeait les services de sécurité du royaume, Mohamed bin Nayef, né en 1959, pourrait être le premier dirigeant de sa génération à monter sur le trône. Après le décès de son prédécesseur, Abdallah, dans la nuit de jeudi à vendredi, le roi Salman a par ailleurs nommé son fils Mohamed bin Salman au poste de ministre de la Défense et de directeur de la cour royale. Il a décidé de conserver tous les autres ministres, précise la télévision en citant un décret royal. (Angus McDowall, Reem Shamseeddine et Rania El Gamal; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant