Le roi du Maroc nomme quatre nouveaux ministres

le , mis à jour à 22:45
0

RABAT, 20 mai (Reuters) - Le roi Mohammed VI du Maroc a nommé quatre ministres issus de partis politiques appartenant à la coalition au pouvoir pour remplacer des personnalités liées à des scandales ou qui avaient démissionné pour des raisons personnelles. Il s'agit du deuxième remaniement du gouvernement dominé par les islamistes depuis les élections de 2011 organisées dans la foulée de manifestations du style des printemps arabes. Deux membres du Parti de la justice et du développement (PJD) du Premier ministre Abelilah Bekirane, Abdelaziz Omari et Jamila El Moussali, sont respectivement nommés ministre chargé de relations avec le Parlement et la société civile et ministre délégué chargée de l'Enseignement supérieur. Ils remplacent El Habib Choubani et Somaia Benkhaldoun, précise un communiqué diffusé par l'agence de presse MAP. Ces derniers avaient démissionné après avoir fait l'objet d'articles de presse ces derniers mois au sujet de leur liaison. Deux autres ministres du Mouvement populaire (MP), Khalid Barjaoui et Driss Merroun, sont respectivement chargés de la formation professionnelle et de l'Urbanisme. Ils remplacent respectivement Abdeladim El Guerrouj et Mohand Laenser. Le précédent ministre délégué chargé de la formation professionnelle, Abdeladim El Guerrouj, avait lui aussi démissionné, la presse et des partis d'opposition l'ayant accusé d'avoir utilisé les deniers publics pour s'acheter des chocolats haut de gamme. (Aziz El Yaakoubi; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant