Le roi des pubs anglais a la gueule de bois

le
0
Affaibli par la baisse des ventes, Punch Taverns se sépare d'un tiers de ses établissements.

De notre correspondant à Londres

Mauvaise passe pour Punch Taverns. Le numéro un des pubs en Grande-Bretagne a annoncé mardi des profits en baisse de 8% et confirmé qu'il allait se séparer de près d'un tiers de ses établissements. Ces difficultés illustrent les déboires de ce secteur, auparavant très lucratif. Sur la première moitié de son exercice, Punch Taverns a déçu les espoirs des analystes, en n'affichant que 61 millions de livres de bénéfices (69 millions d'euros), contre 66 millions de livres l'année dernière à la même époque.

Ian Dyson, PDG du groupe leader sur le marché, avec un portefeuille immobilier de 6600 pubs en Grande-Bretagne, a confirmé que la scission du groupe en deux entités allait se poursuivre, malgré la colère des créditeurs du groupe, très lourdement endetté à hauteur de 3 milliards de livres (3,4 milliards d'euros). Après la scission, Punch Taverns se séparera en deux entreprises, Punch et Spirit.

Ian Dyson prendra la t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant