Le roi de Thaïlande est décédé après un règne de 70 ans

le
0
 (Précisions) 
    BANGKOK, 13 octobre (Reuters) - Le roi Bhumibol Adulyadej de 
Thaïlande, plus ancien monarque régnant dans le monde, est 
décédé après 70 ans sur le trône, a annoncé jeudi le palais 
royal. 
    Il n'a pas été précisé la cause du décès du roi, qui avait 
88 ans, était de santé fragile et n'avait pas été vu en public 
depuis le mois de janvier. 
    "Sa Majesté s'est éteinte paisiblement à l'hôpital Siriraj", 
dit le communiqué. 
    Son fils, le prince héritier Maha Vajiralongkorn, 63 ans, 
devrait lui succéder sur le trône. Personnalité discrète, il 
assurait depuis deux ans nombre de tâches représentatives que 
son père, souffrant, ne pouvait plus effectuer. 
    La disparition du roi Bhumibol est assurée de provoquer un 
choc en Thaïlande, pays de 68 millions d'habitants où il était 
vénéré et considéré comme garant de l'unité nationale, 
    Une unité souvent mise à mal toutefois par des coups d'Etat 
militaires, le dernier en date en mai 2014.  
    La mort du souverain porte en germe les risques d'un 
accroissement des divisions du pays, même si l'actuel pouvoir 
militaire du Premier ministre Prayuth Chan-ocha paraît avoir les 
choses en mains. 
    Dans une allocution prononcée peu après l'annonce de la 
disparition du roi, le chef du gouvernement a invité ses 
compatriotes à la compassion les uns envers les autres et à 
protéger la nation. 
    Un millier de personnes se sont massées devant l'hôpital dès 
l'annonce du décès du souverain, qui était monté sur le trône en 
1946. Certaines pleuraient ouvertement. 
    Un deuil national sera observé par les fonctionnaires 
pendant un an, a déclaré le Premier ministre. Les drapeaux 
seront en berne sur les édifices publics et les écoles pendant 
trente jours.     
    Une cérémonie de crémation est prévue mais pourrait prendre 
des mois à préparer. Lors de la mort de la soeur du roi, en 
2008, un deuil national de 100 jours fut proclamé. Sa crémation 
eut lieu dix mois plus tard.  
    Le couronnement du nouveau souverain n'interviendra pas 
avant la fin du deuil.  
 
 (Aukarapon Niyomyat et Amy Sawitta Lefevre, Gilles Trequesser 
pour le service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant